mardi
7 Tishri 5778
ז תשרי ה-תשע``ח
26 septembre
 













 


Visite avec Michel Fugain à Jérusalem

 


Reportage David Mansour à Zikhon Yaakov pour i24 News

 


Reportage David Mansour - Fouilles archéologiques Jérusalem pour Torah-Box

 


Reportage David Mansour - Mont Sion Jérusalem pour i24 News

 


Reportage David Mansour à Césarée pour i24 News

 


Reportage David Mansour - Centre Davidson Jérusalem pour i24 News

 



 

Visite d'Ashdod et d'Israël avec guide privé.

ASHDOD D'HIER ET DE DEMAIN.
Par David Mansour de Tiyoul-Tov.


Partons aujourd’hui à la découverte de la ville côtière d’Ashdod. Pour beaucoup Ashdod se limite à une cité balnéaire et un immobilier florissant. Mais qu’en est-il de son histoire ? Voici l’histoire de cette ville prometteuse. Aujourd'hui on y compte 230 000 habitants -on parle d’un quart de million d’habitants à la fin de la prochaine décennie - et ô combien ancrée dans l’histoire du Peuple juif.

On retrouve des traces de vie dans cette zone il y a quelques 3700 ans. Cananéens d’abord, puis Philistins. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui, au cours d’une bataille remportée contre les Hébreux à l’époque du prophète Samuel (chapitre 5, verset 1), y offrent l’arche sainte ainsi dérobée à leur dieu Dagon. En effet, le Peuple juif pendant les guerres, avait l'habitude de s'accompagner du Aron Akodech pour motiver les troupes. Mais là, la roue tourne en notre défaveur. L'arche est emmenée à Ashdod et offerte au culte de la divinité philistine en signe de victoire. Pour les Philistins, le cauchemar commence… Au petit matin, ils retrouvent leur idole gisant face contre sol, devant l'arche. Le lendemain, non seulement il est affalé à terre, mais il a de plus les bras et la tête coupés ! La stupeur n'est pas que dans le temple, les habitants quant à eux sont atteints d'une crise hémorroïdaire aigue. La décision est collectivement prise : l'arche retourne vers son peuple.

Ce n'est qu’au 10ème siècle avant l'ère vulgaire, que le Roi David conquit Ashdod, incluant enfin la cité dans le royaume d’Israël.

Comme nombre de villes juives, Ashdod subit les attaques en nombre des différents conquérants : l'Egypte, la Babylone, la Perse, la Grèce marchent sur elle. Il faudra attendre presqu'un millénaire pour qu'Ashdod redevienne juive, grâce à l’intervention des Maccabim. Yonathan, le frère de Yéouda Amaccabi, le leader de la révolte, conquit la citée et détruisit le temple de Dagon.

Au 7ème siècle, Ashdod yam (mer) est officiellement créée, avec, en plus du port, un grand fort sur la plage, pour surveiller l'arrivée d’éventuels bateaux mal intentionnés. Cette citadelle est d’ailleurs toujours visible près de l’actuel quartier de Tet Vav.

La municipalité d’Ashdod telle qu’on la connaît aujourd’hui, est crée en 1956. Elle connaît une croissance fulgurante notamment grâce aux nouveaux immigrants d'Afrique du Nord puis de France, d'Ethiopie, de Russie et d'Amérique latine.

Aujourd'hui, Ashdod est la 5ème ville d’Israël.

Sur le plan de l’activité économique, la cité est avant tout caractérisée par son port de renommée mondiale dans le transit de marchandises. C'est le plus grand port d'Israël, en terme de fréquentation et de stockage. En effet, ce ne sont pas moins de 15 millions de tonnes de marchandises par an qui transitent chaque année par Ashdod.

La zone industrielle au nord de la ville, en pleine effervescence, contient une centrale électrique depuis 1958. La centrale est alimentée au gaz naturel depuis 2004, ce qui réduit de façon drastique les émanations de polluant. Les centrales d'Ashdod, Hedera et Rishon Letsion devraient bientôt acquérir un équipement de dessalage d'eau de mer, ce qui leur permettrait d’alimenter en eau potable la moitié du pays !

Et bien sûr, la fameuse Marina, incontournable pour les passionnés de la mer.

Sur le plan culturel, la ville n’est pas en reste, son conservatoire prépare quelques 600 étudiants aux professions de la musique, et ses plages abritent régulièrement en été nombre de concerts de toutes sortes.

Ces mêmes plages s’étendent le long d’une baie de 8 kilomètres de sable fin. Aménagées ou non, mixtes ou non, Ashdod est la ville de la mixité, symbole d’une parfaite harmonie entre toutes les franges de la société israélienne, ou l’essor incroyable d’une jeune ville côtière ayant un temps abrité en son sein l’arche sainte…

David Mansour votre guide privé a Ashdod et en Israël vous organise des journées inoubliables et personnalisées pour tous vos événements! Pour familles, groupes, communautés et individuel en V.I.P

David Mansour : 00972-52-43-34-254 ou david.mansour@gmail.com

-Idée de parcours dans la région d'Ashdod avec David Mansour:

Visite du site archéologique d'Ashdod, la Marina, le pont Ad Alom, le site archéologique d'Ashkelon, visite du Musée de Yad Mordehai, aperçu de la maquette de la révolte du Ghetto de Varsovie, la Statue de Mordehai Anilewicz , visite de la fabrique d'huile d'olive et de l'usine de miel, balade dans le Kiboutz...

Cliquez ici et contactez-nous pour un devis

 

Alors bientôt en Israël!

En conséquence et en application des dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle, et notamment des articles L. 122-4 et suivants, il est interdit de reproduire, copier, modifier, transmettre, diffuser, même partiellement, sur tout type de support existant ou à venir, l’un quelconque des éléments figurant sur le site, sans le consentement préalable et écrit de David Mansour

 


© Conception & Realisation 5766-5777 Meyer Benayoun