lundi
3 Heshvan 5778
ג חשון ה-תשע``ח
23 octobre
 













 


Visite pour Michel Fugain à Jérusalem avec David Mansour

 


Reportage David Mansour - Manuscrits Mer Morte pour France 2

 


Reportage David Mansour à Zikhon Yaakov pour i24 News

 


Reportage David Mansour - Fouilles archéologiques Jérusalem pour Torah-Box

 


Reportage David Mansour - Mont Sion Jérusalem pour i24 News

 


Reportage David Mansour à Césarée pour i24 News

 


Reportage David Mansour - Centre Davidson Jérusalem pour i24 News

 



 

Visite de Tsipori et d'Israël avec guide privé.

LA VILLE DES MOSAIQUES TSIPORI
Par David Mansour de Tiyoul-Tov


Et pourquoi l'appelle-t-on Tsipori? Car elle se trouve au sommet de la montagne comme un oiseau ", Talmud Babli.

Du haut de ses 289m, la colline de Tsipori est un passage obligatoire lors de votre prochaine visite en Galilée.

L'histoire de Tsipori débute il y a 3200 ans! Après les 40 ans de traversée du désert, les Bné Israël entrent enfin en Terre Promise ! Et c'est à la tribu de Zevouloun qu'appartient le mérite de conquérir cette partie de la Galilée et, entre autres, la ville de Tsipori des mains de Cananéens. D'après la Michna, la cité fut immédiatement fortifiée sous la gouverne de Yoshoua Bin Noun. Du fait de ses avantages topographiques, du fait qu'elle se trouve à la croisée des chemins, de ses terres fructueuses et de sa profusion d'eau, le Talmud Yerouchalmi décrit le périmètre de 16 milles autours de Tsipori comme « la terre où coule le lait et le miel. »

La vie y est des plus tranquille pendant environ 500 ans, jusqu'à sa conquête par le roi Plasser III achouréen, il triomphe sur les villes du nord et il exile tous les Juifs vers son royaume en Syrie.

Par la suite, il y a environ 2400 ans, les Juifs immigrent de Babylonie et certains s'installent à Tsipori ; ils ne se contentent pas de la rebâtir et en font le foyer nord du judaïsme aux dires de Rabbi Ychmael Ben Rabbi Yossi. Nombre de fois Tsipori est citée dans la Michna, le Talmud Babli et dans les sources ayant rapport avec les événements touchant à la région de la Galilée.

Pendant longtemps, Tsipori sera sous domination étrangère: perse puis grecque.

Jusqu'en 103 av. l'ère vulgaire avec l'arrivée de Yéhouda Aristobulos, roi Hasmonéen de descendance directe des Maccabim qui libérera enfin la Galilée du joug de l’envahisseur.

L'indépendance sera de courte durée, tout juste 40 ans ! L'armée romaine conquit Israël. En fait, il faudra attendre jusqu'en 1948, à la création de l'Etat d'Israël, pour que nous soyons de nouveau libres et indépendants sur notre Terre !

En 40 av. l'ère vulgaire, Rome nomme Hérode comme gouverneur en Judée. Il affirme son autorité par la conquête de Tsipori, en hiver, pendant une tempête de neige foudroyante. Après la mort d'Hérode, c'est son fils, Hérode Antipas qui hérite de Tsipori, la reconstruit et l'embellit. On la surnomme alors
« l’Indépendante ».

Au 2eme siècle, Rabbi Yehouda Anassi, l’un des maîtres du talmud, vient s'installer à Tsipori. Le Talmud dit alors que le Sanhédrin, la cour suprême, passera de Jérusalem à Yavné …de Beit charim à Tsipori et de Tsipori à Tibériade. Rabbi Yehouda y vécu les 17 dernières années de sa vie, et c’est au cours de cette période qu’il finit de rédiger la Michna. La présence juive fut pratiquement continue durant des siècles et des siècles malgré les dominations successives des byzantins, perses, musulmans ou des croisés.

Mais aujourd’hui, que peut-on voir à Tsipori ? Que reste-t-il de cette histoire plurimillénaire ?

Son théâtre de plus de 4000 places.


Ses habitations préservées depuis des milliers d'années décorées de fresques murales et de mosaïques représentant les symboles de la vie juive.

Des puits d'eau et des cruches gravées de chandeliers à 7 branches.

Sa citadelle de l'époque des croisés.

La fameuse " mona lisa" de la Galilée symbole de la ville de Tsipori,

Dans l'un des bâtiments se trouvent de nombreux planchers en mosaïque, comprenant celui du Nil dans la pièce la plus grande. Cette mosaïque montre des festivités ayant lieu en Égypte lors de la crue du Nil. Le phare d'Alexandrie y est aussi dépeint. Celui-ci fut l'une des sept merveilles du monde de l'ancien temps. La tour au milieu de la scène de chasse est un Nilomètre, qui était utilisé pour mesurer la montée du Nil durant les inondations.

Son infrastructure d'eau avec ses puits de 4300 mètres cube.

Et bien sur, ses magnifiques synagogues dans un parfait état d’entretien !

David Mansour votre guide privé à Tsipori et en Israël vous organise des journées inoubliables et personnalisées pour tous vos événements! Pour familles, groupes, communautés et individuels en V.I.P

David Mansour : 00972-52-43-34-254 ou david.mansour@gmail.com

-Idée de parcours pour visiter la région de Emek Izrael avec David Mansour:

Découverte de la ville des mosaïques de Tsipori, le théâtre, la Citadelle, les habitations, la synagogues antique suivi des grottes de Beit Shearim, le site du Sanedhrin, vue panoramique de Emek Izrael de la statue d'Alexander Zaid...

Alors bientôt en Israël!

Cliquez ici et contactez-nous pour un devis

En conséquence et en application des dispositions du Code de la Propriété Intellectuelle, et notamment des articles L. 122-4 et suivants, il est interdit de reproduire, copier, modifier, transmettre, diffuser, même partiellement, sur tout type de support existant ou à venir, l’un quelconque des éléments figurant sur le site, sans le consentement préalable et écrit de David Mansour

 


© Conception & Realisation 5766-5777 Meyer Benayoun